LE GOUT DE TOI

     

                                   LE  GOUT   DE    TOI

J'ai le goût du miel sur la langue

Saveur secrète et intime, don profond

Que tu m'offres dans la chaleur de ton corps

 J'ai la peau qui glisse sur la soie noire

 de ton ventre doux qui respire le calme

 J'ai ton odeur qui m'enivre...

 tes seins  appellent mes mains           

ton dos  attend les caresses...

 Nos corps enchevêtrés traversent le silence

 en état d'apesanteur....

 Nos yeux captent les profondeurs de l'infini..

 J'ai le goût du miel sur la langue

j'ai la chaleur de ton corps intégrée à tous mes sens

 Je m'enivre de ta présence, de tes paroles,

de tes regards, de ta tendresse, de tes caresses..

Je suis saoûl de toi parce que j'ai le goût de toi

                 PAROLES

Les yeux aveugles cachent la lumière

La pluie chaude des cœurs échaudés délie les langues

sèches

La pierre de lave incandescente

Dans sa tendresse flamboyante

Annonce la solidification Les étoiles mouvantes tracent

La géométrie des espaces

Le sexe brillant navigue dans les eaux sacrées

La bouche mouillée décrypte les mots usés

L'arc en ciel voûté, chaîne d'union multicolore

Entremêle ses maillons

L'odeur humide de la décomposition des choses

Offre de nouvelles naissances.

                 B E L     J E 

Racines germaines et latines

Mélange d’ici et d’ailleurs

Un père autodidacte

Des grands-mères flamandes

Je vis en Wallonie, j’aime Bruxelles

Je suis sans espoirs au pluriel

                     Je suis  made in Belgium .  

  

                                 QUESTIONS  …

Pourquoi ne pas sortir des lignes figées

Par nos propres habitudes…?

Rêver à la banquise réchauffée

Par le sexe brûlant de la grande ourse

 Croire à la sonde mystique

Des perceurs de coffre fort

Imaginer l'oreille cassée

Du joueur de flûte indien

Craindre le masque hideux

Des sacristains pervers

Se réjouir du chant grégorien

A l'heure de l'obscurantisme

Pourquoi construire sur une terre friable

Des images aux contours humains…?

                                                                              robert Lombaerts